Chères Villeneuviennes, Chers Villeneuviens,

Nous avons pris la décision de faire campagne pour notre ville et de proposer une alternance aux élections municipales de mars 2020. Élu conseiller municipal d’opposition depuis 2014, je n’ai cessé d’être émerveillé par cette ville que j’ai choisi pour y vivre avec ma famille et y travailler.

Paradoxe, ville fantastique, et en même temps, sentiment de repli de glissement que les anciens peuvent ressentir avec une certaine amertume. Il n’y a pourtant pas de fatalité, il nous appartient de prendre en main le destin de notre cité. Durant ces 10 dernières années, j’ai échangé, réfléchi partagé et je le vois, nous sommes de plus en plus nombreux à être convaincus que notre destin est entre nos mains. Durant les quelques semaines qui vont s’écouler, s’ouvre une chance extraordinaire à chacun d’entre nous de réfléchir à l’avenir de notre ville, à la ville où nous voulons vivre, à la ville que nous voulons pour nos enfants. Nous faisons le vœu que chacun puisse participer à ce moment qui nous est donné pour imaginer notre Villeneuve-sur-Yonne. Nous nous réjouissons et nous remercions ceux qui nous rejoignent jour après jour dans cet élan qui nous en sommes sûrs n’en est qu’à son début car la politique ne doit pas être confisquée par ceux qui exercent ou se destinent à exercer le pouvoir mais bien être un mouvement collectif qui chéri ses contre-pouvoirs et permet à chacun de s’impliquer .

************************************

L’ENVIRONNEMENT et L’HABITAT

Hôtellerie et hébergement de courte durée, le grand désert !


La beauté de Villeneuve sur Yonne, son histoire, son emplacement devrait attirer de nombreux touristes. Notre commune voit son offre en hébergement d’affaires et touristique se réduire au fil des années. Pourtant grâce à l’activité de St Julien du Sault il y a une forte demande professionnelle. Pour rappel, M Boulleaux, maire de Villeneuve est aussi Vice-Président à la Communauté d’Agglomération en charge du tourisme. Nous travaillerons pour la rénovation et la construction de nouveaux hébergements

L’Habitat social

Villeneuve sur Yonne avec moins de 2% de logements sociaux est bien en dessous du minimum légal. Les carences en logements sociaux favorisent le développement de logements insalubres. Le maire entretient de mauvaises relations avec les bailleurs sociaux, il l’a encore démontré lors d’une réunion publique aux Sables Rouges. Cela a pour conséquence une mauvaise gestion des problèmes rencontrés par les locataires et l’absence de perspective pour Villeneuve-sur-Yonne. Il faut restaurer une saine relation avec les bailleurs sociaux. Favoriser les petits programmes de logements à loyers modérés pour se mettre en conformité avec la loi et éviter une dégradation de l’habitat. Vivre dons un logement digne

La propreté


Les promenades, les chemins, la rivière, les rus, les rives de l’Yonne, les champs, les forêts, les collines, les étangs font la diversité et la beauté de notre ville. Trop souvent notre territoire est souillé par des dépôts d’ordures sauvages. Les mégots, papiers et ordures, déposés dans la nature et sur la voie publique ainsi que les déjections canines ou fientes participent à détériorer notre environnement et posent des problèmes de santé publique. Ces infractions demandent des moyens énormes pour le nettoyage et polluent les cours d’eau. Nous mettrons en place des plans de ramassage des encombrants, des plans de nettoyage mais nous aurons aussi une politique sans concession avec les pollueurs qui devront payer.

La mobilité


Nous simplifierons les plans de circulation et baliserons les zones de parking. Nous créerons des pistes cyclables et encouragerons les circulations douces. Nous défendrons notre gare et la remettrons au centre du plan de déplacement. Nous encouragerons le co-voiturage en mettant en place des solutions simples et efficaces. Nous développerons le tourisme vert et fluvial avec la mise en valeur de circuits à vélo sécurisés dans le bourg et pour relier les hameaux, de parcours de santé et d’activités ludiques dans la nature. Villeneuve une ville plus verte, une ville plus agréable.

Accès aux réseaux

L’accès à internet et la couverture en téléphonie mobile est indispensable. Les hameaux se sentent à juste titre oubliés. Nous agirons avec le département pour établir un plan de déploiement pour couvrir notre territoire et lutter contre l’isolement et la précarisation des biens et des personnes.

Des élus dans I’action

Dans le cadre de l’habitat, les règles du Plan Local d’Urbanisme (PLU) semblent souvent obscures. Nous travaillerons à rendre les règles claires et communiquerons avec les entreprises du bâtiment pour faciliter leur travail. L’environnement a des répercussions immédiates sur la qualité de notre vie. Nous avons connu à Villeneuve sur Yonne le déchainement de la nature en mai 2016, avec le débordement des rus, le maire déclarait au micro ‘Europe 1 « la situation est critique ». Les 350 élèves du collège avaient été évacués. En janvier 2018 ce sont des inondations liées au débordement de la rivière qui ont encore durement touché notre ville. Villeneuve-sur-Yonne allait encore une fois être reconnue en état de catastrophe naturelle. Lors de la réunion organisée suite aux inondations de 2016, plusieurs participants ont demandé « Que devons-nous faire pour améliorer la situation ?  » Le bureau d’étude mandaté a présenté ses conclusions mais rien n’a été fait depuis par notre municipalité. Les projections montrent que les catastrophes naturelles vont se multiplier. Prévenir les risques, réfléchir aux plans d’action font partie des champs d’actions nécessaires des élus.

************************************************

ÉVOLUTION DE LA MÉDECINE À VILLENEUVE-SUR-YONNE

En 2001, année de la 1ère élection de M. Boulleaux, qui dit vouloir se présenter aujourd’hui pour un quatrième mandat, Villeneuve-sur-Yonne comptait six médecins de ville en deux groupes. Actuellement, il en reste quatre dont un qui a décidé de quitter la ville fin 2019 du fait des conditions non satisfaisantes pour exercer. Sur les trois restants, deux médecins pourraient partir à la retraite dans les deux ans. Cette perspective était prévisible depuis longtemps. La situation des kinésithérapeutes n’est pas meilleure puisqu’après avoir dû quitter le bâtiment de la rue Carnot, la solution « Boursine » s’est avérée inadaptée et présentait un accès dangereux. Deux kinésithérapeutes sur trois ont finalement quitté notre ville. Quel manque de rigueur et d’anticipation !

Quels choix pour notre ville ?

De solutions précaires en solutions improvisées, les professionnels s’interrogent, se désespèrent et s’en vont !… Il faut changer de méthode, respecter les personnes et préparer l’avenir. Le discours des budgets réduits, de l’État qui ne joue pas son rôle, est irrecevable !!! En effet l’État a accordé à notre ville 7 millions d’euros, pour nous éviter la faillite où nous menait l’emprunt toxique (Dexia) souscrit par M. Boulleaux.

Combien d’argent dépensé pour la cour de la mairie ? –  –  –   plus de 100  000 euros ?  –  –  –  Combien d’argent dépensé dans l’ancienne mairie ? Création d’un ascenseur pour l’accessibilité à un théâtre qui ne serait toujours pas aux normes ? –  –  –   plus de 650  000 euros ?  –  –  -L’accès à la santé doit être une priorité !


Un équilibre fragile

Villeneuve-sur-Yonne dispose historiquement d’une belle présence de soins autant en médecins de ville qu’avec son hôpital, son EHPAD, le centre Marc Gentilini et de nombreux professionnels de santé. Mais à l’avenir, combien de pharmacies subsisteront, avec si peu de médecins ? Et n’est-ce pas mettre en danger le laboratoire d’analyses ? C’est l’ensemble du tissu de santé de Villeneuve-sur-Yonne qui est en danger !

QUELLE MÉDECINE ?

La formation des médecins, les modes de vie, les outils technologiques et le contexte légal ont modifié l’exercice de la médecine. Elle ne s’exerce plus en solitaire : un cadre solide est nécessaire.

Est-ce que c’est partout pareil ? De plus en plus de Villeneuviens se tournent vers les praticiens de St Julien, de Véron, de Gron et d’ailleurs qui se sont regroupés dans des pôles de santé. Villeneuve disposait d’une couverture médicale de grande qualité. Il n’y a pas de fatalité, décidons ensemble ce que nous voulons pour nos anciens, pour nos enfants, pour tous, une offre de santé qui permette à chacun de vivre serein.

*************************

Michel der Agobian

Candidat aux élections municipales pour la liste « Villeneuve qui Rayonne »